Polignac en Velay, relecture de l’origine et de l’évolution du site. Entre tradition, célébrité et réalité archéologique.

En 2007, une campagne de fouilles co-financée par le Ministère de la Culture et par la Fondation de Polignac a été menée en prévision de travaux de consolidation des ruines du bâtiment appelé « la Seigneurie » sur la plateforme de la forteresse de Polignac. L’étude a été dirigée par Laurent d’Agostino, archéologue, doctorant de l’université Lyon 2.

En 2010, à l’occasion des rencontres d’archéologie et d’histoire du Périgord, j’ai pu présenté une partie des résultats de l’étude de bâti à laquelle j’avais alors participé. Ce fut pour moi le point d’entrée d’une relecture de l’histoire générale médiévale du site, que les siècles avaient déformée.

la suite dans l’article (au format PDF) : Polignac en Velay, relecture de l’origine et de l’évolution du site. Entre tradition, célébrité et réalité archéologique

Pour citer cet article :

Bizri (Mélinda) 2011 – « Polignac en Velay, relecture de l’origine et de l’évolution du site. Entre tradition, célébrité et réalité archéologique » p. 93-107 in Château, naissance et métamorphoses, Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord, les 24, 25 et 26 septembre 2010,  textes réunis par Anne-Marie Cocula & Michel Combet, Bordeaux : Ausonius ; Paris : diff. de Boccard, coll. Scripta mediaevalia 19, 2011, 368 p.

Share Button

À propos de Mélinda Bizri

Doctorante en histoire de l'art et archéologie médiévale à l’Université B. Pascal de Clermont‐Ferrand II, Doctorat en cours intitulé « Le paysage fortifié du Velay (43) à la fin du Moyen âge (XIIIe - XVe s.) »
Ce contenu a été publié dans Moyen-âge, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>